-->

 

Namast Web

Retour continents

Accueil Asie
Présentation
Cont@ct


Destinations


Vue générale

Cambodge (07)
Chine (94,94,99, 15)
Inde-Ladakh (95, 13)
Indonésie (92,12)
Jordanie (10)
Laos (96)
Népal (93,97,98)
Thailande (93,06,09, 14)
Tibet (98)
Vietnam (96,08)

Les bonus

Photos
Récits

Anecdotes
Pratique


Chez soi


Liens internet

Cinéma
Lecture
Musique

 

 

 

Vietnam - Hanoi > Nihn Bihndest_viet_titre.jpg (6726 octets)

Vietnam - J1,France-Hanoi - J2,Hanoi - J3,Hanoi-Baie d'Halong - J4, Baie d'Halong-Hanoi - J5,Hanoi Nihn Bihn - J6,NB-Cuc Phuong - J7,NB-Tam Coc-Hang Mua-Van Long - J8,Nihn Bihn - Hoi An - J9,Hoi An - J10,My Son - J11,Hoi An - J12,Hoi An - J13,Hué - J14,Hanoi - J15,Hanoi


Aujourd'hui on prend le train, génial ! Tout le monde est excité, enfants comme parents !

On règle l'hôtel et sa taxe de séjour non prévue (le Prince hotel est le seul à nous avoir fait payer cette fameuse taxe :-( ), on charge les sacs au dos, et les tortues s'élancent à nouveau dans les rues bruillantes et klaxonantes de Hanoi.
Rompus aux traversées périlleuses, le flot des motos ne nous effraie plus. Pas même les BMW X5 conduites par des kadors du parti ou du business. Seuls les gros et rares bus nous font nous réfugier sur les trottoirs.
Arrivés à la gare après 1.2h de marche, celle ci est toujours étrangement aussi calme, on est loin des gares grouillantes qu'on peut connaître ailleurs, en France y compris. Calme et organisation règnent dans la salle d'attente que nous franchirons rapidement. Environ 3 ou 4 personnes présentes à l'entrée du quai pour vérifier/composter le billet !
Le quai est quasi vide, nous montons dans notre wagon, et prenons place sur nos "hard seats" (sièges durs). Sol bleuté plus que usé, sièges lattés de bois, parois et plafonds gris avec néons et ventilos. Le plus typique reste les grilles qui restent baissées, et les volets metalliques à 2/3 ouverts, qui obcurcissent davantage l'ambiance intérieure.

Le manège des places m'amène au milieu d'une famille vietnamienne (la mienne étant juste derrière). Il y a le père, la mère, et la petite Thai Hoa, 18 mois, emmitouflée dans plusieurs couches de laine. A ce propos peu d'enfants visibles dans les rues depuis notre arrivée à Hanoi. On aura appris qu'en fait ils restaient à la maison le plus possible à cause du froid ! (10-14° depuis le début).
Toujours à discuter en englais, il m'apprend que Thai Hoa signifie "very good" en chinois, on peut donc lui souhaiter une very good life, meilleure que celle que semblent vivre au quotidien ces vietnamiens du nord.
Sirène ! Nous quittons le 2ème arrêt au milieu des toux et odeurs de cigarettes. Selon le papa de Thai Hoa, maman parle un peu le français. Mais elle ne prendra pas la parole, préférant laisser son mari faire la discussion.
Les paroles se sont déliées pour le reste du voyage, quittant les traditionnels "what's your name", "your bebe ?"... Le jeune m'a en fait trouvé beaucoup plus jeune que je ne le suis, et m'a confié ganger 200 USD/mois contre environ 100 USD pour beaucoup de personnes. La femme a finalement parlé quelques mots en français. Ils nous ont quitté précipitamment, reconduit par un contrôleur (qui n'avait pas plus l'air contrôleur que le capitaine du bateau de la baie), car ils s'étaient trompé de voiture.

Par 2 fois nous nous sommes levés à l'approche d'une gare. Il faut dire que le contrôleur a eu le don de nous donner des mauvaises alertes. Bon ca a eu son effet de faire rire les voyageurs !

Cette fois c'est la bonne, descente à Nihn Bihn ! Toujours pas mal de calme, nous descendons des wagons verts. A peine sortis que nous voilà abordés par un vieil homme aux dents noires, comme beaucoup de vietnamiens agés. Il nous présente timidement son humble hôtel non loin de la. Il a rapidement été dépassé par un autre rabatteur, à l'anglais confirmé et l'aisance affirmée. La proposition de nous emmener gratuitement à son hôtel dans un minibus croulant mais roulant nous a décidé à le suivre. L'autre rabatteur rentrera bredouille ce jour la.
L'hôtel s'est avéré tout neuf et nickel, très bien équipé, grandes chambres, et on le verra plus tard, dans un petit quartier résidentiel où il fait bon se ballader le matin et le soir. Bon, peu de charme quand même pour cet hôtel au look chinois flambant neuf, mais le boss se révélera ensuite être un très bon organisateur. Si vrai que l'après-midi même, nous voila reparti dans le même minibus croulant mais roulant, avec pile 9 places, direction Hoa Lu.

Pour info, cet hôtel est le Xuan Hoa Hotel. Il est décrit dans les guides, mais le nôtre ne faisait état que de l'"ancien" hôtel. Nous étions donc au Xuan Hoa Hotel 2, tout neuf, qui est à 30m du premier. (http://www.xuanhoahotel.com)

Il va s'en dire que dans ce pays, nous tentions des négociations pour quasiment tous les prix présentés. Sans jouer les touristes pingres, la négo est une activité de tous, même entre vietnamiens. En revanche, le tarif bougeait finalement peu, voire pas du tout ;-)

Hoa Lu est un petit site de 2 temples non loin de la bourgade. Atmosphère très calme, plaisante, limite buccolique, malgré le climat toujours un peu rude.


Les 2 temples sont semblables, sans grand intérêt à mon sens comparativement à tous ceux qui peuplent le Vietnam. En revanche, l'attrait des lieux réside dans les alentours. Après la petite grimpette au tombeau de Dinh Tien Hoang, nous sommes partis marcher sur les chemins de campagne.

Le chemin serpente dans la petite vallée plate, surmontée de petits monts karstiques, façon pains de sucre de Guilin en Chine ou de la baie d'Halong, mais moins "typés". Nous alternons entre villages, cultures et rizières.


Plus nous progressons et plus les "hellos !" se font entendre, et plus de voyons de villageois sortir de leur maison pour nous observer, nous sourire, nous montrer du doigt, et bien sur : nous compter !

Le comptage !

Nous étions habitués, en Thailande ou au Cambodge, à ce que nos fillettes soient un grand centre d'intérêt pour les habitants, que leurs joues soient chatouillées par des mains curieuses.
En revanche, nous ne connaissions pas encore le dénombrage systématique de notre petit groupe, et principalement de nos cinq fillettes.

Partout dans le pays, de manière très ouverte ou plus discrète, les habitants comptaient les filles à notre arrivée, avec des grands sourires d'étonnement d'en voir autant à la fois ! Dans la rue, dans les temples, dans les restaurants, les marchés, les transports, partout !

En général, des questions suivaient, on nous demandait leur âge à chacun, une par une. Les plus curieux, et ils sont nombreux les curieux, tentaient ensuite de trouver les parents de chacune, et au passage la constitution exacte des deux couples.

Ca aura été vraiment de bons moments durant tout le voyage !

 

Jour suivant, parc de Cuc Phuong...

 


 

Vietnam - J1,France-Hanoi - J2,Hanoi - J3,Hanoi-Baie d'Halong - J4, Baie d'Halong-Hanoi - J5,Hanoi Nihn Bihn - J6,NB-Cuc Phuong - J7,NB-Tam Coc-Hang Mua-Van Long - J8,Nihn Bihn - Hoi An - J9,Hoi An - J10,My Son - J11,Hoi An - J12,Hoi An - J13,Hué - J14,Hanoi - J15,Hanoi

 
Retour Tous continents. Namast Web (c) copyright 1993 - 2011 Tous droits réservés