-->

 

Namast Web

Retour continents

Accueil Asie
Présentation
Cont@ct


Destinations


Vue générale

Cambodge (07)
Chine (94,94,99, 15)
Inde-Ladakh (95, 13)
Indonésie (92,12)
Jordanie (10)
Laos (96)
Népal (93,97,98)
Thailande (93,06,09, 14)
Tibet (98)
Vietnam (96,08)

Les bonus

Photos
Récits

Anecdotes
Pratique


Chez soi


Liens internet

Cinéma
Lecture
Musique

 

 

 

Vietnam dest_viet_titre.jpg (6726 octets)

Introduction | Itinéraires et dates | Formalités | Logement | Nourriture | Argent | A ne pas manquer | A éviter
Voyage de 2008 au jour le jour

Introduction Retour en début de page

Le Vietnam, l'un des pays du sud-est asiatique les plus variés qui soit ! C'est le sentiment que nous avions eu en 1996, lorsque nous avions parcouru le pays du nord au sud. Sentiment identique après le voyage de 2008, qui s'est recentré entre Hanoi et Hué. Ces 2 semaines passées dans ce périmètre plus restreint se sont révélées encore trop courtes ! Gros coup de coeur pour la région de Nihn Bihn, région que vous avions voulu évité 8 ans plus tôt. On a bien fait d'y être retourné pour y passer plusieurs jours.

Cette fois-ci, nous sommes partis à 2 familles, nous et nos 2 filles de 6 et presque 9 ans, et un couple d'amis et leur 3 filles de 6, 8 et 10 ans. Un petit groupe de 9 personnes dont 5 fillettes, il est évident que nous n'allions pas passer inaperçus, et on n'est pas passé inaperçu !
Malgré ce petit groupe, aucun soucis pour trouver des logements non réservés à l'avance, pour trouver des transports, des minivans+chauffeurs, des restaurants ou échopes de rue... En revanche, nous n'avons trouvé aucune maladie ! :-)

Itinéraires et dates Retour en début de page

1996, mars. Hanoi, Sapa, Baie d'Halong, Hue, Hoi An, Ho Chi Minh, Delta du Mékong. Voir le carnet de 1996.

2008, février. Hanoi, Baie d'Halong, Ninh Binh (Tam Coc, Hang Mua, Van Long, Cuc Phong), Hoi An, Hue.

Jour Programme Et alors ? Nuit qui suit
Jour 1 Toulouse - Paris - Hanoi
Ballade en soirée à Hanoi, repas dans une gargotte à soupes, avec polaires et vestes !
C'est loin le Vietnam !
Mise en condition dès le premier soir.
Prince Hotel à Hanoi
Jour 2 Hanoi   Prince Hotel à Hanoi
Jour 3 Hanoi -> Baie d'Halong (bus)
Baie d'Halong
Dans une purée de pois, c'est magique ! Sur le bateau dans la baie d'Halong
Jour 4 Baie d'Halong
Baie d'Halong -> Hanoi
Purée de pois partie, nuageux encore. Très beau quand même ! Prince Hotel à Hanoi
Jour 5 Hanoi -> Nihn Bihn (NB) (train hard seat)
Hoa Lu
Le début d'un séjour génial dans cette région Hotel à Nihn Nihn
Jour 6 (NB) Parc Cuc Phuong (minibus privé) Une foret primaire, des singes, une grotte mystérieuse Hotel à Nihn Nihn
Jour 7 (NB) Tam Coc - Hang Mua - Van Long (minibus privé) La plus belle journée ? ouaip!
Hotel à Nihn Nihn
Jour 8 Nihn Bihn -> Hoi An
(bus de nuit couchettes)
Hoi An
Hoi An "city" Hotel à Hoi An
Jour 9 Hoi An
Hoi An
Hotel à Hoi An
Jour 10 Hoi An -
Vélo, My Son (minibus privé)
Alentours en vélo Virée très agréable.
Site de My son modeste mais belle ambiance.
Hotel à Hoi An
Jour 11 Hoi An plage (vélo) Plage déserte, crabes à la gargotte de plage, soleil enfin, une belle journée de vacances pour tout le monde Hotel à Hoi An
Jour 12 Hoi An
Hoi An -> Hué (bus)
Pluie revenue, changements de plans pour départ imminent pour Hué ! Hotel à Hué
Jour 13 Hué, la citadelle
Hué, les tombeaux
Hué sous le déluge. Beau site bien plus restauré qu'en 1996
Très belles visites à quelques tombeaux
Train de nuit
Hué -> Hanoi
Jour 14 Train encore le matin
Hanoi l'après midi avec theatre des marionnettes sur l'eau en soirée
  Hotel à Hanoi
Jour 15 Hanoi Le parcours des boutiques pour les achats d'avant départ ;-)

Avion couchette pour...

Paris et Toulouse ;-)

 

Formalités et entrée Retour en début de page

Pas de restrictions mais vous devez vous munir d'un visa avant d'arriver dans le pays. Le visa touristique délivré en France n'est pas donné, mais au moins on peut désormais se le faire délivrer par correspondance. Il suffit de télécharger le formulaire de demande sur le site de l'Ambassade du Vietnam, de l'envoyer accompagné du passeport, et d'une enveloppe pré-affranchie pour qu'ils renvoient le passeport visé. Il est hautement recommandé de prévoir pour le retour, tout comme l'aller, un enveloppe LRAR avec assurance R2.

Le service de l'ambassade est très efficace, nous avons reçu nos 4 passeports en quelques jours.

Logement Retour en début de page

Aucun problème pour se loger. Il y en a pour tous les goût et toutes les bourses. Nous avions un peu peur de galérer à trouver des grandes chambres familiales, mais ce fut finalement facile. Pour une famille de 4, si les enfants ne sont pas très grands, des chambres triple conviennent très bien. Pour une famille de 5, c'est déjà un peu plus compliqué, et cher. Il est prudent d'apporter un petit matelas gonflant pour faire dormir le 3ème enfant.Nous logions pour environ 50 FF la double, avec un confort très correct.

Tous les hotels rencontrés sont à même de faire agence de voyage. Une demande, une question, et ils téléphonent aussitôt et peuvent vous vendre le billet de transport, commander un taxi ou un minivan pour le lendemain voire l'heure qui suit.

On peut comparer bien sur avec les agences, mais comme tout le monde se sert un peu aux mêmes endroits, les prix sont souvent les mêmes, il est donc bien plus pratique de commander depuis l'hotel si on a confiance.

Nourriture Retour en début de page

Délicieusement parfumée ! Un vrai régal si vous acceptez ... les herbes. Eh oui, c'est le problème. En général, il faut toujours éviter en Asie de manger crudités, légumes crus et herbes. Si ces aliments sont lavés avec de l'eau normale (eau des villes ou des campagnes), vous risquez fort d'attraper des petites choses très nocives pour l'estomac, les intestins ou le foie. Mais au Vietnam, nous avons craqué. Impossible de respecter cette discipline tant les herbes font partie intégrante des plats. Manger un plat sans herbe, c'est comme manger une blanquette de veau sans sauce, sans vin blanc et sans champignons, bref, c'est triste à mourir. Mais heureusement, nous nous sommes régalés et personne n'est tombé malade sur les 2 voyages. Préférez bien sur les herbes cuites ou en bouillon mais évitez tout de même les crudités. Dans certains restaurants climatisés, aseptisés, modernes, les serveurs garantissent aucun soucis.
Nos plats préférés ?

  • le Pho (à prononcer entre "fo" et "feu") : soupe de boeuf (pho bo) ou de poulet (pho ga). Ce sont de fins morceaux de viande cuits accompagnés de pâtes ou de vermicelles, le tout cuit dans un bouillon très parfumé par les herbes aromatiques. Un vrai bonheur à déguster le matin et même le reste de la journée. Le bouillon suffit à lu i seul le déplacement.
  • les Ban Cuon : petits pâtés enroulés dans une pâte de riz, le tout cuit à la vapeur. L'aspect est inconnu de la cuisine occidentale, mais ce plat constitue un délicieuse entrée fondant sur la langue. A manger avec la fameuse sauce vietnamienne.

Comme dans bien d'autres pays asiatiques, mangez dans les petites échoppes des rues. Bien souvent, chaque petit restaurant est spécialisé dans un ou quelques plats seulement. Parfois, si vous voulez mangez des Ban Cuon en entrée et un Bo Bun en plat de résistance, vous devrez vous rendre dans deux restaurants différents !

Beaucoup d'autres plats et boissons vous attendant. Les plats cités ci-dessus se retrouvent dans nombre de restaurants du pays. La cuisine de Hue est plus épicée et excellente.

Budget, argent Retour en début de page

Aucune difficulté avec l'argent au Vietnam. Les espèces en euros tout comme en dollars américains (USD) sont éhangeables partout. Autrefois adeptes des travellers chèques en USD, nous en emportons juste comme assurance, qui ne serviront qu'en cas de perte ou vol de tout notre argent, mais pas pour les changer. Nous prenons des travellers American Express en euros vu qu'ils ne servent que comme assurance. On évite ainsi un taux de change en France, en plus de la commission sur l'émission. Et si on ne s'en est pas servi, on peut à nouveau les échanger contre des espèces en France (toujours en évitant la commission de change).
Partir avec pas mal d'espèces, et principalement des euros. Avec des euros, dès l'arrivée par un aéroport, on peut en changer une partir en USD, et une partie en Dongs. Les USD serviront pour les grosses dépenses du style logements, minitours, transports touristiques. Les Dongs pour le quotidien, nourriture, transports locaux ou train. Inutile de changer des USD en France, le taux de change est plus intéressant au Vietnam.
Autre possibilité bien pratique : le DAB, autrement dit le distributeur automatique. On en trouve dans toutes les grandes villes. Cela évite de partir avec trop de liquide sur soi. Bien éplucher ses frais de compte pour connaître la commission fixe ou proportionnelle facturée par votre banque. Il y a souvent une commission fixe, donc privilégier un gros retrait plutôt que plusieurs petits retraits. L'air de rien, avec une commission d'un retrait de quelques euros, on peut s'offrir un repas pour quatre !

En partant à deux familles, cela nous a permis de louer à plusieurs endroits des minibus privés avec chauffeur, pour la somme de 40 USD/jour environ (minibus de 9 à 14 places pour notre groupe de 9).
Ca permet de réduire un peu le coût des transports privés, sachant qu'une voiture pour 2 ou 4 avec chauffeur revient un peu plus cher que 20 USD/jour.
Côté bilan, la répartition des dépenses est la suivante pour notre famille de 2 adultes + 2 enfants, pour 15 jours :
Transports
(train couchette, bus couchettes ou assis, taxis, minibus, moto taxis...)
268 USD
Logements (hôtels corrects, sans luxe) 274 USD
Visites (circuit baie d'halong, entrées temples, parcs, lieux touristiques...) 153 USD
Nourriture (gargottes de rue, picnics, restos, petits dej...) 231 USD
Achats personnels 31 USD
TOTAL 957 USD (soit en février 2008 : 683 euros)

 

A ne pas manquer Retour en début de page

  • Hanoi : une ville qui a su rester humaine, tellement vivante, peu défigurée architecturalement et qui laisse encore entrevoir les traditions. Le tout voiture n'est pas encore la, mais le tout moto a rendu la ville beaucoup plus bruyante et "stressante" qu'en 1996, où le vélo était avait encore sa place.
  • Montagnes du nord, habitées par nombre de minorités
  • Ninh Binh : si on évite à tout prix la visite à la journée depuis Hanoi, et qu'on prend le temps d'y passer plusieurs jours, alors c'est une région qu'on recommande carrément !
  • Baie d'Halong : cet endroit magique peut décevoir ou enchanter, tout dépend des conditions réunies (style de visite, temps, heure). Y passer au moins une nuit, sur bateau voire sur une île, mais pas dans un hôtel sur le continent.
  • Hoi An : bilan plus mitigé qu'en 1996. La journée, c'est overdosé de touristes, de monde, de groupes déferlant dans les temples. En revanche, les alentours sont à déguster en vélo, avec virée à l'une des plages proches, en évitant les toutes premières bien sur !
  • Delta du Mékong : louer un bateau et naviguer dans les marchés flottants ou dans les campagnes
    Le région du côté du Cambodge vaut son déplacement mais nous n'y sommes pas allés.

A éviter Retour en début de page

  • Sapa : la ville, même si cet endroit est très connu, il vous faudra aller plus loin pour trouver du naturel et de la tranquillité. A Sapa, le fameux marché du samedi est maintenant bien triste, les minorités montagnardes le boudent à cause de l'afflux touristique, ou plutôt du comportement des touristes.
  • Ho Chi Minh : qui ressemble de plus en plus à Bangkok (je préfère encore Bangkok). Circulation dense et bruyante, américanisation affolante...
 
 
Retour Tous continents. Namast Web (c) copyright 1993 - 2011 Tous droits réservés