-->

 

Namast Web

Retour continents

Accueil Asie
Présentation
Cont@ct


Destinations


Vue générale

Cambodge (07)
Chine (94,94,99, 15)
Inde-Ladakh (95, 13)
Indonésie (92,12)
Jordanie (10)
Laos (96)
Népal (93,97,98)
Thailande (93,06,09, 14)
Tibet (98)
Vietnam (96,08)

Les bonus

Photos
Récits

Anecdotes
Pratique


Chez soi


Liens internet

Cinéma
Lecture
Musique

 

 

 

Chine 2015 - Hong Kong et Yangshuo

Voyage octobre 2015

 

 

Le voyage

Ni hao !

Presque 20 ans que nous n'étions pas retournés en Chine. Cela ne nous a pas spécialement manqué, mais c'est non sans émotion que nous abordons ce nouveau voyage, qui sera forcément différent des précédents : nous sommes à 4, et bien sur, nos bagages contiennent désormais du matos d'escalade.
Objectif : région de Yangshuo, connue pour ces paysages en rivières et pains de sucres karstiques, et désormais réputée pour ses falaises d'escalade.

Pour les prix donnés, en octobre 2015 :
- 100 HK$ (Hong Kong) = 11 €
- 100 RMB (Chine) = 14 €


Couloir d'hôtel, à Hong Kong, avant le retour sur Toulouse

 

Arrivée à Hong-Kong

Première nouveauté, l'atterrissage à Hong Kong est moins sport qu'avant, où il fallait frôler les immeubles, si près que l'on pouvait voir dans les appartements.
Désormais, l'aéroport est à l'écart, sur l'île de Lantau.
Pour rejoindre le centre ville, au choix le « RER métro » ici appelé MTR, ou le bus. Le bus A21 (33 HK$/pers) possède des arrêts pratiques en centre ville, avec aucun changement, c'est le choix le plus économique et judicieux, surtout quand on est chargé.
Moins d'une heure plus tard, nous voilà déposés sous les lumières puissantes des enseignes des rues de Hong Kong. Nous atterrissons dans un immeuble pas très sexy, mais c'est assez commun à Hong Kong sur des budgets éco (quoique chers). Cela rappelle le fameux immeuble Chunking Mansions, en bien moins grand, et sans les restos.


Fameuse baie de Hong Kong, balade obligée dès le premier soir


Magasins fermés tard en soirée. Horaires d'ouvertures de 11h à 23h en moyenne


Vue depuis l'hôtel le premier soir.

 

De Hong-Kong à Fenglou (proche Yangshuo)

Le lendemain, pas trop le temps de s'attarder, nous entrons dans le métro hyper pratique et bien conçu , direction la « vraie » frontière chinoise.

- MTR pendant au moins 45' jusqu'à Futian Port (48 HK$/pers), dernière station frontalière entre Hong Kong et Shenzen
- Passage de l'immigration pour sortir, et nouvelle immigration pour entrer en Chine
- De là, il suffit de prendre la ligne 4 du métro de Shenzen (en fait, le même, tout aussi moderne que celui de HK), direction la North Train Station (4 RMB/pers, donc très peu cher).

L'ambiance est bien différente ici, avec une gare placée sur une grande place grise et assez « soviétique », très animée de voyageurs. En toile de fond, des immenses immeubles modernes de Shenzen.
Pas mal de files d'attente, malgré le nombre de comptoirs ouverts, où les Chinois semblent autrement plus disciplinés qu'il y a quelques temps ;).

A savoir, un comptoir tout à gauche sans trop de queue permet de récupérer des billets déjà achetés sur internet. Tout étant écrit en idéogrammes chinois, ce fut une supposition et ça a marché, bienvenue en Chine, le dépaysement commence, cool !

Nous voilà avec 4 petits tickets de train, pour embarquer dans le Hish Speed Train (le TGV chinois). Cout du ticket, 181 RMB/pers, + 40 RMB de commission pris par le site internet Travel China Guide (cette commission variant en fonction des sites, faites le tour). Toutefois, site à recommander, sérieux, et qui file plein de tuyaux et aides pour s'y retrouver en Chine (d'autant que le sncf locale n'a qu'un site en chinois).
NB. Le retour, ce fut Guilin>Shenzhen (donc plus long), pour 212 RMB + 5 RMB seulement de commission prise par notre hôtel pour faire la transaction.
On prend place dans le TGV, pour à peine moins de 3h afin de relier la station de Gongcheng. Cette station précède la bien connue ville de Guilin, mais a l'avantage d'être plus proche de Yangshuo.
Encore une dernière étape : voiture taxi envoyée par l'hôtel pour rejoindre notre camp de base, à quelques kilomètres au sud de Yangshuo.

FLASHBACK
Il y a 20 ans, pour aller de Hong Kong à Yangshuo, nous avions pris un ferry pour Canton (Guangzhou), un bateau de nuit avec des nattes sur bois en guise de lit, avec bien 30h de navigation jusqu'à Wuzhou, et encore 6h de bus jusqu'à Guilin. La Chine a clairement pris de la vitesse !
Aucune réservation à l'avance bien sur.
Aujourd'hui, c'est métro, TGV, et tout réservable sur internet (trains, hôtel) si on le souhaite. La solution bateau de nuit ne se fait plus, mais il est aussi possible de prendre des bus de nuits (vraies couchettes horizontales qui font le trajet en 12h), ou carrément l'avion jusqu'à Guilin.


Les barres d'immeuble de Shenzen, puis Guangzhou, vues depuis le train

 

Fenglou, notre village camp de base

Attention, Les routes et rivières sur googleMap sont mal géocalisées, en comparaison avec la carte satellite. Ne pas s'y fier aveuglément.

Arrivés à l'hôtel, nous sommes accueillis chaleureusement par Lily, la gérante de ce petit hôtel, à l'anglais parfait.
Pas facile de choisir un hôtel sur internet, par Booking.com par exemple, mais ce fut une bonne pioche, vraiment.
Difficile aussi de se passer d'une réservation à l'avance dans les campagnes. Autant en ville on peut aller en voir plusieurs et négocier à minima, autant là, avec 2 hôtels seulement dans le secteur... et puis ils étaient pleins, donc la résa par avance s'impose malheureusement.

Nous ne voulions pas nous baser à Yangshuo, devenue une ville animée, trop animée, comme nous allons bientôt le découvrir, puissance 10 comparé aux prévisions. Nous sommes à l'entrée du petit village de Fenglou, à l'écart de la grande route, proche d'un bras de la rivière Yulong, en pleine nature, cool !
Assez loin tout de même de Yangshuo en vélo, et comme il fait nuit, nous faisons appeler un taxi pour aller faire quelques courses pique-nique pour le lendemain, à Yangshuo (40 RMB la course).
Comme tout bon touriste que nous sommes, le taxi nous pose par défaut à l'entrée de West Street, the street where you must to be when you are a tourist.


L'hôtel : Yangshuo Phoenix Pagoda Fonglou Retreat

Rivière Yulong, à 100m de l'hôtel


Travail dans les champs près de Fenglou, au coucher du soleil


Retour de falaise, en traversant le village de Fenglou

Yangshuo, LA CLAQUE !

Disparue la petite bourgade d'il y a 20 ans, avec ses 2 petits restos en coin de boulevard peu animé. Nous débarquons dans une rue où il fait jour comme… en plein jour ! Des terrasses de resto partout ! De la musique ! Un monde de folie. Des chanteurs ou musiciens, qui font la tournée des terrasses, micros à fond. Des millions de photos, selfies, avec ou sans perche. Une vraie kermesse, on se croirait à DisneyWorld (enfin, on imagine, on ne connaît pas trop en fait…).
Alors qu'il y a 20 ans, les touristes ici se résumaient à quelques routards occidentaux, ce sont maintenant des milliers de touristes chinois qui ont assailli la ville et la région. Les chinois ayant accédé enfin aux vacances et voyages, notamment intérieurs, ils en profitent et àa se sent ici. Manifestement ici, ce sont des chinois de classes moyennes à aisées, bien équipés en téléphones dernier cris, pour des selfies derniers cris, dans des poses plutôt kitch.
On déambule un peu, à la recherche d'un bar ou resto fréquenté par les grimpeurs. Pas facile à trouver, c'est finalement dans le magasin local Kailas (marque chinoise de matos montagne), qu'on trouvera le topo d'escalade de la région "Yangshuo Climbing". Le sésame en poche, on complète avec ce qui fera notre pique-nique du lendemain : chips, biscuits et bananes.
Bon, on se dira que c'est pour le premier jour, on verra plus tard.
Au final, ben pas facile de trouver du pique-nique intéressant ici… donc ce sera finalement notre pique-nique journalier… autant dire qu'on ne mangera pas beaucoup tous les midis passés en balade ou falaise.

Retour à l'hôtel, aux chambres agréables, décorées avec goût dans un esprit naturel et simple.
Là aussi, on est loin des hôtels d'il y a 20 ans, établissements tristes, mal entretenus, et pas tous autorisés aux occidentaux.
Les prix ont aussi pris une belle claque, le tourisme chinois n'y étant surement pas étranger. Jamais on aurait cru trouver ici des prix occidentaux. Pour les petits budgets, la ville reste surement le meilleur plan.


Artère de Yangshuo, qui demeure toute de même une très petite ville en Chine !


Début de la West street, bien calme ici en journée, mais bondée le soir venu

JOURNEES

12 jours de vacances transports compris, c'est très peu. Alors plutôt que d'itinérer, on a décidé de se poser là pour les 8 nuits à passer en Chine, et prendre le temps. L'hôtel est bien placé, notamment pour la grimpe : 3 falaises très différentes sont à portée de baskets, et la plupart des autres à portée de vélos.
On mixera donc nos journées, entre falaises à pied, en vélo, balade en vélo sans autre but que de visiter les campagnes et rejoindre les rivières du coin.
Le temps est clément, on prend les petits dej dans le jardin de l'hôtel. La journée il fait un peu chaud au soleil, mais c'est supportable en vélo. Si grimpe, on choisit des falaises à l'ombre en fonction des heures de la journée.

La nourriture est bonne, même si pas hyper variée, souvent pris à l'hôtel le soir, mais pas toujours. Là encore, on est loin des menus d'il y a 20 ans, prises sur des tabourets à même les trottoirs, avec du riz et des légumes cuits toujours de la même façon, en évitant viandes et légumes crus.

Balades vélos

Agréablement surpris, la région reste très agréable en vélo. Elle n'est finalement pas saturée de véhicules, et les multiples petites routes de campagne (parfois des chemins même) sont calmes et sans danger.

Notre hôtel nous louait des vélos chinois citadins (sans vitesses) à 20 RMB/jour, ou des VTT à 30 RMB/jour (tarif normal à 50 RMB). On a eu droit à 2 crevaisons en 2 jours quand même, mais des réparateurs vélos existent dans chaque village ou presque, donc on arrive à se faire dépanner rapidement.

Prévoir quand même lampes voire chasubles pour les retours de nuit, il fait nuit tôt !
La carte OpenCycleMap (ci-dessous) reste un super outil, on y voit les chemins, mêmes petits, il y sont presque tous. On peut l'imprimer en assez gros pour les détails, quitte à utiliser plusieurs pages, ou l'importer dans son GPS.


Afficher une carte plus grande


Belle balade vélo en boucle, d'abord très campagne, pour finir le long de la rivière Yulong


Pause à l'ombre


Les touristes, principalement chinois, rafollent de la descente de la rivière Yulong, sur des radeaux de bambou.


Ruelles du village jouxtant Bayan Tree


Retour par le petit pont de Fenglou

 


L'escalade

Beaucoup de falaises s'offrent aux grimpeurs de tous niveaux. Elles sont assez proches pour être atteintes toutes en vélo si on n'est pas trop excentré. Beaucoup de touristes louent également des scooter, souvent électriques. Tous ne sont pas forcément autorisés aux occidentaux sans permis chinois, mais les plus petits le sont (il est bon de se renseigner un minimum avant quand même).

Côté matos, comme nous avions une blessée à l'épaule parmi nous 4, on n'a pris qu'une seule corde pour ne grimper qu'à 3.
Certaines boutiquent louent du matos à Yangshuo. Ca oblige à louer plusieurs jours pour ne pas avoir à y retourner si on ne réside pas en ville. Mais de 80 à 100RMB/corde/jour, en 10 jours on s'offre une corde neuve en France.

Pour nous, et vu le climat, nous recherchions des falaises plutôt nord, avec du niveau de 6b à 8a en gros, et si possible dans des coins un peu différents histoire de voyager un peu chaque jour.
Nous avions avant de partir une carte du secteur avec toutes les falaises (carte gratuite OpencycleMap imprimée à la maison).

Pas indispensable, mais grandement pratique et efficace, nous avions aussi préparé une carte géocalisée sur un smartphone, avec les points de chaque falaise :
- smartphone android
- application MyTrails pour enregistrer les points, et récupérer des cartes gratuites en mode « hors connexion », à partir notamment de OpenCycleMap ou OpenStreetMap. Elles se sont avérées très justes, même pour des petits chemins. Peu d'incohérences, une vraie aide pour aller de falaises en falaises sans se perdre.
- batterie de rechange pour être sur d'avoir de l'énergie toute la journée
- mode GPS, et en avant !
C'est pas mal de pouvoir être assez autonome, car dans les villages, les personnes parlant anglais sont bien rares. Dans dans tous les cas, une carte avec également les villages en idéogrammes, c'est la base.

Ci-dessous la liste des falaises que nous avons testées. Il y en a plein d'autres. Nous aurions aimé aller sur White Mountain également, très belle falaise avec des voies faciles à très dures. Mais son exposition plein sud n'est pas envisageable en plein soleil d'octobre.


Le topo, très bien fait, que l'on peut trouver dans les lieux de grimpeurs, magasin Kailas ou quartier proche, Climber's Inn hôtel, et bars proche rivière Li (120 RMB).
Mise à jour janvier 2015. Yangshuo Rock climbing - De Tyson Wallace and Paul Qiu.


Treasure Cave

2 grottes constituent ce site, perchées au milieu d'un pain de sucre, dans une zone très calme, près du village de Fenglou, là où nous logions. 15Mn à pied environ du village, pas forcément facile de trouver le bon chemin optimum sans carte, mais un site qui vaut le coup.
Il y a des voies à l'extérieur, avant et pendant la montée jusqu'à la 1ère grotte. La 1ère grotte est déjà assez impressionnante, mais n'est pas la plus agréable. Le sol est en montée constante, pas trop de plat, et le lieu est prisé de petits groupes qui viennent faire de l'initiation tyrolienne&rappel sur un petit parcours aménagé.
Pour atteindre la seconde grotte, il faut continuer à monter, sortir de la grotte 1 à son extrémité haute, et rejoindre sur la droite et en contrebas, une porte dans un mur de pierre. Là, l'ambiance est tout autre : calme, vue plongeante sur la plateforme en contrebas, qui elle même offre une superbe vue sur la campagne environnante.
Ici, on trouve des voies sur les parois latérales intérieures et extérieures. A l'intérieur, une très belle 6c+ traverse tout le toit, dans un parcours de stalactites. Plus amusant que dur en réalité, mais très chouette.
Gros avantage de ce site : frais quand le soleil tape à l'extérieur, et bien sur abrité de la pluie. Intéressant pour du 6a à 7c dans la grotte elle-même.
Fréquentation : nous étions seuls dans la grotte principale.


Treasure Cave : la grotte de gauche est la première trouvée en montant. La seconde, plus basse, est la plus chouette !


Vue plongeante sur la plateforme de la seconde grotte, plongeant elle même sur le paysage


6a+ côté droit


Entre 2 voies, profiter de la vue...

Ombres chinoises



3 photos précédentes. Dans la voie qui utilise toutes les stalactites pour traverser le toit de droite à gauche (Trou sec en milieu humide - 6c+). Pas très dur, mais avoir un peu de marge, car la chute au beau milieu du slalom de stalactites, ben ça doit faire de jolis steaks un peu partout sur le corps...


Redescente de la 6c+, sans oublier le noeud en bout de corde...


7b torturée (Air Force One), avec un passage à suivre, renfougne de renfougne...

 

Twin Gates

Proche de Treasure Cave (compter 15mn aussi à pieds de Fenglou) , même si nous n'avons pas vu de chemin direct les reliant. Magnifique face orangée verticale, dans un cadre « de charme », au beau milieu des champs, et tout près de la rivière Yulong, où baignade reste possible.
Le lieu vaut vraiment la balade, même sans grimpe au programme.

2 grottes avec des tables en pierre, et quelques voies équipées que nous n'aurons pas testées.
Super cadre donc, mais super patiné aussi. Nous avons ainsi trouvé les voies assez dures au regard de leurs cotations.
Exposition : en octobre, il fallait attendre 15h environ pour que ça passe à l'ombre.
Fréquentation : très patiné, mais nous étions seuls les deux fois où nous y sommes allés.


Approche vers Twin Gates, le pic dégarni droit devant. Les 2 grandes entrées de la grotte sont cachées par la végétation


De ce que nous avons vu, l'endroit le plus agréable pour marcher et grimper. Une rizière juste avant la récolte.


Big plane - 6c - Traversée au dessus de la grotte bien physique, le réta sera pire !


Une 6a+ bien patinée


Une très belle face, bien patinée. 6a+ suivie d'une 6b


Ne pas oublier la vue, avant de redescendre du relais !


Pause au relais avant de redescendre, même si la seconde longueur paraît tentante


Nan nan, on ne part pas dans la seconde longueur ! ;)


Retour à l'hôtel, à 15' de là


Vers 18h, la nuit commence à tomber... magique...

Bayan Tree

La 3ème et la plus proche de notre village, à moins de 10' à pieds.
Jolie falaise bien verticale et haute.
Abords agréables, mais vue un peu bouchée par la végétation. En bout du village voisin, mais cadre très nature. Des bruits de travaux quand nous y étions, cause maison en construction tout près de là.
Intéressant du 6a au 8a, avec notamment une belle, longue, et pêtante 7b.
Exposition : à l'ombre le matin, passait au soleil vers midi en octobre.
Fréquentation : un couple vu un jour, et sinon toujours seuls.
Moustiques assez présents, mais ok avec le matos local : spray anti-moustique et serpentins anti-moustiques à brûler au pied des voies.


Falaise de Bayan Tree le soir, vue de Fenglou (le fameux arbre est de l'autre côté, après le village à peine visible d'ici


Approche de la falaise de Bayan Tree au petit matin


Vue depuis Bayan Tree au petit matin




Une 7b (Todd Skinner Line) très continue à Bayan Tree, très belle.

The Egg

40' en vélo depuis Fenglou, si on ne se perd pas, tant on essaie d'emprunter des petites routes et chemins pour y accéder, loin de la circulation. Trajet super agréable, sauf proche de The Egg où il faut emprunter une plus grande route.
Ce pic se grimpe sur plusieurs faces, ce qui permet de bouger toute une journée en fonction du soleil.
Les abords sont un peu en hauteur (bien pour la vue sur la campagne), mais pas super larges, notamment la falaise ouest. Pas mal de voies pour tous les niveaux.
Une valeur sûre.
Exposition : multiple
Fréquentation : assez importante. Il y a avait du monde le jour où nous sommes venus, des petits groupes d'occidentaux consitués à Yangshuo (notamment via l'hôtel des grimpeurs Climbers Inn), des chinois dont un membre au moins de l'équipe de Chine, tous équipés en matos Kailas bien flashys.


The Egg (face nord), la plus fréquentée qu'on ait pu voir


Bon repos avant gros pas de bloc, dans The wiggle 7b


A The Egg, l'assureur aussi peut jouir d'une belle vue sur la campagne


Descente d'une 6a+, secteur Ouest


Gare à la crevaison, 2 crevaisons en 2 jours !
Les grimpeurs chinois (dont l'un, membre de l'équipe nationale, qui était venu discuter perfs avec Léna ;)), nous ont guidé sur le premier réparateur de pneus, dans cette petite ville proche de The Egg


Retour nocturne en vélo, trop beau c'était !

Lei Pi Shan

Pour la rejoindre, 20mn de vélo de Fenglou, plein sud, en prenant exclusivement la grande route qui passe devant Moon Hill, ce qui commence à faire assez éloigné depuis Yangshuo.
Cette route comporte une grande piste agréable, traverse la ville de Gaotian, mais le trajet est sympa tout de même.
La falaise est juste au bord, à droite de la route. Inratable, c'est avant un pont qui croise la route.
Heureusement, du rocher et de la végétation isole sensiblement le site de la route, mais le bruit reste assez présent.
Mais on ne vient pas à Lei Pi Shan pour se détendre, le ticket d'entrée est plutôt dans le 7, malgré quelques voies en 6 plus en contrebas.
Sur la gauche de la face principale, on y trouve des voies originales, à gros trous, mais sans forcément que ce soit des bacs crochetants : rési et conti demandés !
La face principale est bien différente, haute, plus « lisse », déversante, pour des voies en 7 à 8 bien exigeantes, en une ou deux longueurs.
Exposition : assez rapidement à l'ombre, vers les 11h du matin.
Fréquentation : plusieurs grimpeurs vu ici, de bon niveau


Vue latérale depuis Lei Pi Shan. Plus au sud, les pains de sucres disparaissent.


La partie droite de la partie haute, du 7a+ (Jiao jiao Time) à grands trous... plats pour beaucoup. Bonne rési requise !


La face principale (ici dans Thunder - 7c), belles envolées possibles de 1 à 2 longueurs (faisable en une fois, mais corde de 80 ou 100m, à vérifier !?)


Paper Cut - 7c+


Petite ville de Gaotian, à traverser pour aller et revenir de Lei Pi Shan


Retour de Lei Pi Shan, grande route, mais assez touristique, donc bien aménagée avec grande piste cyclable

Moon Hill

10' à pieds du village de Fenglou.
Cette grande arche est visible sur toutes les cartes postales, et fait rêver nombre de grimpeurs. La réglementation n'est pas très claire. Pour une sombre histoire d'accident de randonneur (ou d'autres raisons...), la grimpe y a été interdite, et un panneau à l'entrée du site (payant) indique « rock climbing forbiden », sans savoir si cela concerne les touristes, ou la pratique de l'escalade sportive.
Quoiqu'il en soit, les grimpeurs sont encore là, et les gardiens du site ne semblent plus rien dire.
Seul souci pour profiter de ce site tout en hauteur (20mn à 30mn de marches d'escalier), les 2 premiers points ont été enlevés. Donc faut engager un minimum pour se lancer, notamment sous la grande arche aux teintes assez austères.
On y sera venus pour la balade, mais sans le matos, donc pas de grimpe pour nous.


La fameuse Moon Hill (qui se grimpe de l'autre côté)


Côté grimpe


Il est possible de monter à pied, tout au sommet de Moon Hill, pour une vue à 360° de la région. Une fois passé sous l'arche, il faut continuer quelques mètres, et prendre un petit chemin qui part à gauche (marqué comme interdit). Attention à la tête, les arbres sont bas !

Sâles bêtes

Ce n'est pas le nom d'une falaise, mais ce sont des insectes qui sauront vous cribler les jambes de boutons et démangeaisons, en une journée. Ca ressemble un peu à des puces, qui peuvent aussi s'en prendre au reste du corps, le dos, les bras, etc.
Tout grimpeur qui tient à sa peau se dote alors des armes locales, que l'on peut acheter en libre service, sans permis, dans tout supermarché local : un spray anti-moustiques local, et des serpentins anti-moustiques, à consumer au pieds de voies. Une fois équipés de la sorte, les attaques ont cessé !


Dans le matos de tout grimpeur : le topo et le serpentin anti-moustiques

 

 


Hong Kong

Hong Kong est le passage presque obligé, et agréable, pour un voyage dans le Guanxi.

Très cosmopolite, et pour ceux qui auraient eu des repas peu variés au fin fond de la Chine, on y trouve des restaurants de tous pays, asiatiques bien sur, mais aussi plus occidentaux comme dans le quartier très branché de Soho.

Pour les affaires, que ce soit en électronique, fringues, ou autres produits de marque, c'est plus cher qu'en France dans les boutiques centrales. Ce sont sur les produits chinois que les affaires seront intéressantes.


La baie de Hong Kong, face au quartier des affaires


Traversée de la baie sur les célèbres "Ferry taxi"


Des rues caractéristiques entre Tsim Sha Tsui à Mongkok


Le quartier des affaires, proche de Central


Concurrences d'enseignes


Les tours de verre sont réservées au quartier des affaires. Ailleurs, c'est bien moins clinquant.


Temple Man Mo

 

Escalade à Hong Kong ?

Il y a des falaises proches de la ville, avec vue sur les immeubles ! Un ou deux sites internet assez complets.
Sinon, nous avons fait une séance bloc en fin d'après-midi, dans la salle JustClimb, dans un quartier excentré. Ca permet d'une part de voir autre chose que le centre ville, de dénicher un petit resto de quartier, vietnamien, délicieux, et de grimper de manière plus proche avec quelques grimpeurs du coin.
Salle très sympa, avec une très bonne ambiance, très "club", et des ouvertures en live "au laser" proposées par certains, et auxquelles on nous a vite associé.
Tarif plus cher qu'en France, avec une entrée "Travel" pour ne pas avoir à payer d'inscription à 100 HK$, mais ce qui faisait une entrée à 185 HK$/pers, quelque soit l'âge.

 


Conclusion, bien ou pas alors ?

Yes !
Hormis le budget d'un tel voyage pour qui paye plein tarif son billet d'avion, c'est vraiment une chouette destination, même en famille désormais, tellement c'est facile et devenu plus "confort".

Dépaysement garanti, surtout si on prend le temps d'ajouter quelques jours dans d'autres endroits plus reculés de Chine (et pourquoi pas Getu Hé, l'autre spot du Petzl Rock Trip de 2011, qui est au terminus de de ce TGV + quelques heures de bus). Nous avions déjà foulé le coin auparavant, mais sinon, il faut absolument combiner un tel trip avec du tourisme, du vrai voyage, quite à être là.

Falaises nombreuses et variées. Toujours une solution quelque soit la météo. Tout faire à pieds ou en vélo (voire scooter), ca reste un super moyen de parcourir la nature, les villages, les campagnes, observer les métiers de villes (dont réparateur de crevaison...) ou les travaux des champs.

Cela rend le voyage et cet endroit plus intéressant, comparé par exemple à Tonsai Beach près de Krabi, où on passe du très bon temps, mais où le tourisme est 90% occidental, et où on ne voit guère de pays et de vie authentique, si on se contente d'aller grimper de plages en plages. Par contre si on fait de la plongée en parallèle, privilégier Krabi, si si !

Malgré les échos qu'on avait eu avant le départ, ou les souvenirs mitigés de nos précédents voyages, les Chinois ont été adorables, souriants, aimables, honnètes. Hormis une négo de taxi tuktuk (prix demandé 8 fois supérieur à ce qu'on a négocié), même plus besoin de négocier ne serait-ce qu'une banane, étonnant ! Mais Yangshuo est une région particulière en Chine, il ne faut surtout pas généraliser sur le pays entier.

Et pour couronner le tout, c'est très très BEAU !

 


Liens utiles

 

That's Yangshuo : site super pour géocaliser les sites d'escalade (Crag Finder), basé sur la carte OpenStreetMap, sans erreur notable.
Attention, la carte de la région GoogleMap est décalée, ne pas s'y fier ! Il suffit de comparer la position des routes et des rivères avec la carte satellite pour s'en rendre compte.

Travel China Guide : Infos pratique et surtout réservations de trains (d'autres site le proposent, avec des tarifs de commissions variables)

Pour aller encore plus loin :

Petzl Rock Trip à Getu Hué, bien plus paumé, encore plus loin de Hong Kong,
et en vidéos (film officiel Petzl + film avec Daniel Dulac équipant "La voie du milieu", et qui a d'ailleurs également équipé dans la région de Yangshuo, comme à Treasure Cave, merci Daniel ! ;))


 

 

 


 

 

 
Retour Tous continents. Namast Web (c) copyright 1993 - 2011 Tous droits réservés